Home > Article scientifique > 13. The prevalence of elder abuse and neglect: a systematic review

13. The prevalence of elder abuse and neglect: a systematic review

/

Warning: array_key_exists() expects parameter 2 to be array, boolean given in /home/clients/b27d24b2d49befffdc1c3db231549593/web/wp-content/plugins/wp-posts-carousel/includes/utils.class.php on line 155

13. The prevalence of elder abuse and neglect: a systematic review.

Référence bibliographique

Cooper, C., Selwood, A., & Livingston, G. (2008). The prevalence of elder abuse and neglect: a systematic review. Age Ageing, 37(2), 151-160. doi:10.1093/ageing/afm194

Résumé

Cet article présente une revue systématique des études visant à mesurer la prévalence de la maltraitance et de la négligence envers les personnes âgées, qu’il s’agisse de faits rapportés par des personnes âgées elles-mêmes, par des aidants familiaux ou professionnels, ou de mesures objectives réalisées à l’aide d’outils validés. Cette revue de littérature se base sur des critères standardisés pour évaluer la qualité des études répertoriées.

La recherche de littérature a été conduite dans de nombreuses bases de données internationales. Elle a pris en compte les articles publiés jusqu’en mars 2016. Les références pertinentes mentionnées dans les articles sélectionnés ont également été cherchées. La validité des études a été évaluée indépendamment par deux auteurs en utilisant une check-list standardisée.

Quelques résultats

  • Les études réalisées dans la population générale indiquent qu’environ 6% des personnes âgées rapportent avoir vécu un événement significatif de maltraitance durant le dernier mois.
  • Les études basées sur l’utilisation d’outils de mesure validés mettent en évidence que près d’un quart des personnes âgées vulnérables montre des niveaux significatifs de maltraitance psychologique.
  • 5% des aidants familiaux disent avoir commis de la maltraitance physique envers leur proche âgé souffrant de démence durant l’année écoulée et un tiers des aidants familiaux ont rapporté d’autres types de maltraitance.
  • 16% des professionnels d’institution ont admis avoir commis de la maltraitance psychologique.
  • Les taux de maltraitance mesurés objectivement à l’aide d’outils validés (5%) ainsi que ceux signalés à la direction de l’institution et aux services de protection de l’adulte (1%-2%) étaient bas.

Implications pour la pratique

  • Cette revue de littérature montre qu’une personne âgée dépendante sur quatre (25%) est à risque d’être maltraitée, et que seule une petite partie de ces situations est actuellement détectée.
  • Les personnes âgées ainsi que leurs aidants familiaux et professionnels sont fréquemment disposés à signaler les situations de maltraitance. Ils devraient être interrogés à ce sujet de manière routinière.
  • Des mesures valides et fiables, de même qu’un consensus sur ce qui constitue une norme adéquate par rapport à la validité des mesures de la maltraitance sont nécessaires.

Mots-clés :

article scientifique – personnes âgées – maltraitance – revue littérature – prévalence – domicile – proches aidants – professionnels – signalement – détection – outil – monde